,
. ,






| | | | | | | | | | | | | | | | | |
 
 . .

 | 
 

 moteur deux temps

         
otman




: 9
: 15

:

: moteur deux temps    17 - 9:14:55

Un moteur deux temps comporte des pistons qui se dplacent dans des cylindres. Chaque temps correspond
un mouvement du piston dans chacun des cylindres. Le premier temps est la compression et la combustion du
mlange air-carburant. Le second temps est l'expulsion des gaz produits par la combustion et l'admission du
mlange air-carburant.
Le premier moteur deux temps a t conu par l'ingnieur Belge Étienne Lenoir
en 1859 . Ce moteur n'utilisait pas de l'essence mais du gaz de houille (mthane
et hydrogne) . Ensuite est venu l'ingnieur anglais Dugald Clerk en 1878. Le
moteur deux temps dans une forme peu prs identique ce que nous
connaissons aujourd'hui a t conu par un autre ingnieur anglais, Joseph Day,
en 1889.Le cycle deux temps dun moteur combustion interne diffre du plus
courant cycle de Beau de Rochas en ayant seulement deux mouvements
linaires du piston au lieu de quatre, bien que les mmes quatre
oprations (admission, compression, combustion/dtente et
chappement) soient toujours effectues.
Nous avons aussi un cycle moteur par tour au lieu d'un tous les deux
tours pour le moteur quatre temps.
Le cycle est celui-ci :
combustion/dtente admission et chappement 1.
compression 2.
En voici les diffrentes tapes en dtail :
Dans un premier temps (image Dtente ), le piston (5) est au point
mort haut. La bougie initie la combustion et le piston descend en
comprimant en mme temps le mlange prsent dans le carter, sous le
piston. C'est la partie motrice du cycle, le reste du parcours sera d l'inertie cre par cette dtente. Cette
tape est la dtente. Lors de cette descente du piston, l'entre (6) du mlange dans le carter se ferme.
Arriv proximit point mort bas (image Admission et chappement ), le piston dbouche les lumires
d'chappement (2) et d'arrive de mlange dans le cylindre (3) : le mlange en pntrant dans le cylindre
chasse les gaz de la combustion (zone 1 sur l'image). Il s'agit de l'tape d' admission - chappement.
En remontant (image Compression ), le piston compresse le mlange dans le cylindre. Au passage, il
rebouche l'chappement (2) et l'entre de mlange dans le cylindre (3), tout en crant une dpression dans le
carter (4) qui va permettre l'arrive du mlange air-essence par la soupape d'arrive (6) dont l'entre a t
libre par la position du piston proche du point mort haut. Cette tape est celle de compression.
Une fois arriv nouveau au point mort haut, le cycle peut recommencer partir du premier point.Particularits
Moteurs simples,(pas de distribution,pas d'arbre(s) cames ni de soupapes) lger,avec peu de pices en
mouvement.
Moteurs facilement reconnaissables par l'implantation basse de l'chappement et du carburateur sur le
cylindre, et non sur la culasse
Puissance spcifique voisine d'1,7 fois celle d'un moteur 4 temps (il a fallu autoriser les 4 temps de 990 cm de
cylindre pour remplacer en quivalent les moteurs deux temps 500 cm sur les motos de comptition)
Consommation de carburant en rapport
Lubrification par mlange (huile dans l'essence) ou par injection d'huile (graissage spar), d'o mission de
fume
Faible taux de compression gomtrique (environ 7), compens par l'effet de compresseur effectu par la face
infrieure du piston dans le cylindre, et le pot accord, aboutissant une compression relle d'environ 10
Bruit spcifique, plus aigu que celui d'un moteur quatre temps.
Amliorations du principe de base
Pot de dtente accord amliorant le balayage et repoussant les gaz frais dans le cylindre.
Clapets l'admission, pour rendre asymtrique le cycle d'admission dans le carter.
Distributeurs rotatifs en bout de vilebrequin, dans le mme but
Injection directe
Hauteur variable de la lumire d'chappement en fonction du rgime, afin d'augmenter le temps
d'chappement haut rgime seulement
Chambre de rsonance ouverte bas rgime pour simuler un pot plus long accord.
Utilisation d'un deuxime cylindre pour assurer la pr compression
Utilisation d'allumage avance variable permettant d'avoir le maximum de performance diffrents rgimes
balayage avec de l'air au lieu du mlange air-essence et injection (directe ou non)une fois l'chappement
referm.
Utilisation
Ce type de moteur est courant surtout dans les plus petites cylindree. Ils ont les avantages de la simplicit, dun
poids et d'un encombrement rduit ainsi que de fonctionner dans toutes les orientations sans ncessiter de
lubrification par carter sec.
Dans les annes 70, le moteur 2 temps tait la mode. A cette poque, beaucoup de constructeurs de moto
quatre temps ont dvelopp des modles avec un moteur deux temps. Par exemple la Motobcane 125 de 1970
est le reflet mme de cette poque. Cependant, l'augmentation du prix du ptrole et les normes antipollution de
plus en plus contraignantes ont progressivement rendu ce type de moteur obsolte.
Le cycle 2-temps est aussi exploit dans des moteurs diesel, comme ceux propulsant des navires ou des
locomotives. L'chappement s'effectue souvent par une ou des soupapes et l'admission par des lumires.
Certains sont pistons opposs Junkers Jumo 205, Napier Deltic, Fairbanks-Morse, etc. L'alimentation en air
d'un diesel 2-temps est assure par un ou plusieurs compresseurs, parfois assists d'un ou plusieurs
turbocompresseurs.
Cycle deux temps - Wikipdia http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle__deux_temps
3 sur 5 15/10/2011 20:02
Oprations de base
Le moteur au cycle deux temps est simple dans sa construction mais d'une dynamique complexe pour ses
oprations.
Problmes majeurs
Un problme majeur avec ce type de moteur est la distance courte entre la charge frache et les gaz bruls, ce
qui provoque une perte dhydrocarbures imbrls. Des phnomnes de rsonance induits par un pot de
dtente aident rsoudre cette difficult, ou l'injection directe, qui permet de balayer le cylindre avec de l'air
pur, le carburant n'tant inject qu' la fin. Si un simple pot d'chappement est utilis, pendant la phase
d'admission/chappement, jusqu' 30% du mlange peut tre perdu.
Ce type de moteur mlange un lubrifiant dans son carburant pour graisser le cylindre. Il y a donc mission
d'huile dans l'atmosphre. Ce n'est pas le cas pour le 4 temps si les segments sont en bon tat.
Ayant deux fois plus de combustions rgime gal qu'un 4 temps, le cylindre du moteur a tendance chauffer
plus rapidement que le quatre temps mais pas plus d'o le perlage de bougie (inexistant aujourd'hui avec les
huiles et les bougies actuelles), inconvnients pouvant tre carts par un refroidissement efficace (liquide) et
des bougies de bonne qualit.
Un moteur deux temps peut, en hiver notamment tre trs dr dmarrer. En effet, le carburant lorsqu'il fait
froid ne s'vapore que trs peu. Or ce carburant, avant d'atteindre le cylindre doit passer dans le carter. Si le
moteur est froid, une grosse partie du carburant se condense sur les parois, quand il y a dcompression, une
petite partie du carburant inject passera du carter la chambre de combustion. Ceci est un rel problme,
lorsqu'une personne n'arrive pas dmarrer sa machine, une grosse quantit de carburant peut se condenser et
rester dans le carter. Lorsque le moteur dmarre, ce carburant accumul s'chappera et enrichira le mlange
de manire excessive. Gnralement, lorsqu'une grosse quantit de carburant ainsi "stocke dans le carter" et
que le moteur dmarre, le moteur montera d'un coup dans les tours et redescendra jusqu' son rgime de
ralenti.
Le moteur deux temps est efficace uniquement haut rgime. En effet bas rgime (en dessous de 8000
tours), ce moteur ne dveloppera aucune puissance et peu de couple. Pour le quatre temps, c'est le contraire, il
est efficace bas rgime et plus on monte dans les tours, plus il consomme, moins il est performant...
Problmes mineurs
Faible frein moteur
Cale souvent bas rgime
Usure plus rapide de la segmentation (et donc du piston) qui contrairement un moteur 4 temps, pntre
lgrement dans les diffrentes lumires d'admission(s) et d'chappement(s) lors du mouvement dans le
cylindre.
    
 
moteur deux temps
          
1 1
 
-
» le texte narratif
» 

:
 ::   ::  -